I Portraits de la Famille de Bourbon

Louis XVII

né à Versailles le 27 mars 1785, décédé à Delft le 10 août 1845. ( voir la documentation historique)

Nous recommandons à nos lecteurs de visiter le site du Musée Louis XVII, riche d'une collection de portraits absolument remarquables.

site du Musée Louis XVII :

http://www.museelouisxvii.com/kucharsky.htm

Jeanne-Marie-Amélie ( 1819-1891)

Née à Spandau (Prusse) le 31 août 1819, décédée au Château « Bois Jacquelin » à Messac (Ille-et-Vilaine) le 28 décembre 1891. Son acte de décès fut rédigé au nom de « Jeanne-Amélie de Bourbon, fille du duc de Normandie ». Voici ce que l’on peut lire au cimetière de Messac (carré 2, à gauche, 2è rang, 3è tombe) sur une plaque de marbre qui porte l'inscription suivante : « Le 31 décembre 1891, le corps de Madame Abel LAPRADE, née Amélie de Bourbon, fille de Louis XVII, persécutée et méconnue, a été déposé sous ce marbre. C'est le 28 décembre qu'elle a rendu sa belle âme à Dieu. Aimée, admirée, regrettée de tous ceux qui l'ont connue. Veuillez prier pour elle. » Elle fut nommée Amélie en souvenir du nom de guerre donné à Madame Royale lors du voyage vers Montmédy tragiquement interrompu à Varennes. Elle se maria le 15 juillet 1876 à Breda, à un bourgeois veuf : Xavier Abel Martin Laprade (veuf en premières noces de Marie Angélique Merlin-Chabaut), le plus jeune frère de monsieur l'abbé Laprade, curé de Mazerolles (Vienne). (Les actes de mariage ne comportent pas de particule pour la famille Laprade). Xavier Abel était possesseur du petit manoir du Logis de Mazerolles. Sans descendance.

Charles-Edouard de Bourbon ( 1821-1866)

Né à Spandau (Prusse) le 23 juillet 1821, décédé à Breda le 31 janvier 1866. C’est en souvenir des malheurs de Charles-Edouard Stuart, qui présentait une étrange conformité avec les siens (Stuart prétendant au trône d’Angleterre et exilé comme Louis XVII), que l’infortuné Louis XVII-Naundorff donna à son premier enfant les prénoms de Charles-Edouard. Élève à l'école royale des cadets de Dresde (Saxe). Directeur de l'Atelier de Pyrotechnie militaire à Delft (1845-1847). Devint à la mort de son auguste père Roi de droit, sous le nom de Charles X. Après 1845, le fils aîné de Louis XVII, Charles-Edouard, continua l’œuvre de son père. Il mourut relativement jeune, et son frère cadet, Louis-Charles, lui succéda. Célibataire, sans postérité

Charles-Edmond de Bourbon ( 1833-1883)

Né à Crossen (Prusse) le 3 avril 1833, décédé à Bréda le 29 octobre 1883.

Il fut baptisé le 21 avril 1833, il fait sa première communion à Dresde en compagnie de Madame Amélie.

Instruction militaire, cours d'officier. Démission prise comme sous-officier, puis négociant. Marié à la catholique Mademoiselle Christine Schönlau, à la Haye le 2 juillet 1867 par l’abbé Jean-Baptiste Laprade (frère de l’époux de sa sœur aînée, et curé de Mazerolles), sous seing privé, moyennant dispense du Saint-Siège, il a épousé officiellement Christina Schoenlau, le 22 mai 1872, en la cathédrale Saint-Servais de Maëstricht.

Il parlait et il écrivait plusieurs langues. Il servit dans l'armée hollandaise comme volontaire. Prêt à passer officier, sa maladie de cœur le fit réformer.

Charles-Edmond est à l'origine de la branche aînée.

Il eut neuf enfants dont cinq fils.

Auguste-Jean-Charles-Emmanuel ( 1872-1914)

Né à Maëstricht le 6 novembre 1872, décédé à Paris le 1er juillet 1914.

Associé de la Maison Gabaudan, commerce de vin à Lunel (Hérault). Directeur en 1903 d'une société de sondage et de forage.

Marié à Lunel (Hérault) civilement le 7 février, religieusement le 8 février 1898, à Fanny-Marie-Magdelaine Cuillé, des Cuillé de Larocque de Carrodonte. Il eut un Fils, Henri- Charles-Louis.

Henri-Charles-Louis ( 1899-1960)

Né à Lunel (Hérault) le 27 novembre 1899, décédé le 9 janvier 1960 à Beaumont (Val d’Oise).

Marié à Casablanca le 14 mars 1928 à Florence Greenhill.

(La Princesse Florence de Bourbon descendait de la Maison de Courtenay) 

Privé trop jeune de son père et de sa mère, qui suivit de près son époux au tombeau, le Prince Henri de Bourbon, en sa qualité de français, fit son service militaire en 1918 :

Engagé pour la durée de la guerre dans l'Armée française (artillerie) le 25 janvier 1918, démobilisé le 25 janvier 1921. Engagé volontaire pour cinq ans au titre de la Légion Etrangère, le 4 octobre 1922; démobilisé le 4 octobre 1927. Mobilisé à nouveau le 2 septembre 1939. Sous-officier, Croix de guerre T.O.E., Croix des Anciens Combattants, Médaille coloniale, Médaille du Riff, Médaille commémorative de la Grande Guerre. Sans postérité.

Charles-Louis-Matthieu ( 1875-1944)

Né à Maëstricht le 4 mars 1875, décédé au Kremlin-Bicêtre (Seine), le 11 octobre 1944. Directeur d'une pension de famille à Paris, puis Agent comptable d'une Société immobilière. Marié civilement à Orly (Seine) le 11 mai 1926 et marié religieusement à l'église Notre Dame de l'Espérance à Ivry sur Seine, le 1er juillet 1932 à Marie-Laure-Flore Babron. Il eut un fils: Charles-Louis-Edmond.

Charles-Louis-Edmond ( 1929-2008)

Né à Neuilly-Saint-Front (Aisne) le 18 juin 1929. La loi d’amnistie concernant les familles qui avaient régné sur la France lui permit de faire normalement son service militaire dans l’armée de l’air. Puis il travailla chez Dassault. Une de ses premières actions pour la reconnaissance de l'identité familiale fut sa participation active au procès de 1954. En 1988, ayant pris sa retraite, il fonda l’Institut Louis XVII et participa très activement, en France, mais aussi en Belgique, Hollande, Suisse à de nombreuses conférences lui permettant de présenter son action. Il eut un fils: Hugues-Charles-Guy.

Hugues Charles Guy ( 1974- )

Né le 29 décembre 1974 à Saint Germain en Laye .

Adelbert ( 1840-1887) représentant la Branche cadette ( dite Hollandaise)

Né à Camberwell-Green (Angleterre) le 26 avril 1840, décédé à Bergen-op-Zoom le 18 octobre 1887.

Il fut baptisé par l’abbé Appert.

Naturalisé hollandais, loi du 22 décembre 1863. Le 15 janvier 1864 2nd lieutenant d’Infanterie ; le 18 janvier 1868 1er lieutenant au Régiment des Grenadiers et Chasseurs de la Garde à la Haye et le 29 mai 1883 ; Capitaine-Commandant d' Infanterie à Bergen-op-Zoom. Marié à Utrecht, civilement et à l'église, le 23 février 1865 (divorce le 8 novembre 1886) à  une protestante : Catherine-Jeanne-Adrienne du Quesne van Bruchem (descendante du marquis Duquesne, vice-amiral sous Louis XV. Parmi les témoins, il faut citer, Maître Henri Hoeufft van Velzen, chambellan du roi et membre des Etats-Généraux. Ils eurent quatre garçons élevés dans la religion luthérienne. Il est à l'origine de la branche cadette dite hollandaise puis canadienne.)

Adelberth eut quatre fils, les deux premiers supportèrent avec peine l’Aînesse des fils de Charles-Edmond, et comme leur père l’avait fait avec Charles XI, tentèrent de revendiquer le droit d’Aînesse en se basant sur des considérations qui n’avaient rien à voir avec les règles successorales du Trône de France.

Adelberth de Bourbon prit la nationalité hollandaise, non par désaffection de sa patrie d’origine, mais pour être officier dans l’armée néerlandaise (condition sine qua non). Henri-Charles-Edouard, son fils cadet, garda cette nationalité hollandaise pour les mêmes raisons. Louis-Charles, Comte de Boulogne, son fils, a la même nationalité.

Henri-Jean-Edouard ( 1867-1937) représentant la Branche cadette ( dite Hollandaise)

Né à Arnhem le 25 octobre 1867, décédé à la Haye le 13 juillet 1937. Officier de l'Académie royale militaire de Bréda. Le 26 juillet 1890 2nd lieutenant, le 28 septembre 1894 1er lieutenant et le 1er juillet 1905 jusqu’en 1910 Capitaine d'Infanterie dans l'armée néerlandaise. Marié civilement et à l'église : 1° à la Haye le 6 Octobre 1898 à Caroline-Anne van Kervel. 2° à Asten le 31 août 1920 à Joséphine-Gertrude-Émilie Steijns. Il a une postérité du premier mariage. Sans postérité du second mariage.

Louis-Jean-Henri-Charles-Adelberth (1908-1975) représentant la Branche cadette ( dite Hollandaise)

Né à Renkum le 27 décembre 1908, décédé le 8 janvier 1975 à Arnhem. Académie royale militaire de Bréda, cours d'officier de réserve. Docteur en droit. Nommé bourgmestre de la ville d’Oss, en Hollande, ses fonctions furent interrompues par l’occupant pendant la guerre. Il les reprit ensuite, mais depuis il les a résiliées pour s’installer à La Haye. Directeur de la « Eerste Nederlandsche » Compagnie d'assurances sur la vie et contre l'invalidité S.A. A la Haye, il se consacre à la littérature. Il est un poète très estimé en Hollande et fut longtemps rédacteur d’un journal catholique

Charles-Louis (1933-…) représentant la Branche cadette ( dite Hollandaise)

Né à Nimègue le 2 novembre 1933. Marié en 1953 au rite anglican à Arline-Marie Winchester (1933), à Markham (Canada). Le clergé catholique canadien avait refusé de la marier avec la particule « de » Bourbon, et n’acceptait que le nom seul ! Marié au rite catholique le 3 avril 1982, à Saint-Louis-des-Invalides à Paris.

La Bibliothèque Louis XVII, vous présente des ouvrages anciens et récents relatifs à la Question. Ils vous permettront d'approfondir

vos connaissances.

 

Une fiche de lecture type peut vous être adressée si vous le souhaitez .

 

Bonne lecture !